Au cours de la vie des femmes, les seins sont soumis à de nombreuses variations en particulier à l’adolescence, lors des grossesses et des allaitements, puis à la ménopause.

Le sein, constitué de glande mammaire et de graisse, est fragile, et lors de ces périodes clé de la vie des femmes, il peut changer de volume, se vider et descendre, donnant un aspect de ptose mammaire.

On parle de ptose mammaire lorsque le sein est tombant et que le mamelon regarde vers le bas, quelle que soit la taille de la poitrine.

Dans ce cas il s’agit de redraper l’enveloppe cutanée qui entoure la glande mammaire afin d’enlever l’excédent et de remodeler un sein au contour harmonieux (mammopexie ou lifting des seins).

Tant une réduction qu’une augmentation mammaire peut être associé à cette intervention. La plastie d’augmentation mammaire permet de donner – ou redonner – un galbe plus féminin aux seins qui ne se sont pas développés suffisamment à l’adolescence ou aux seins dont le volume a fondu après une grossesse, un allaitement ou une perte de poids.

La mise en place d’un implant mammaire sous la glande ou sous le muscle, selon la situation, va augmenter le volume du sein. Les résultats les plus naturels et les plus stables sont obtenus avec les implants en silicone.Les seins restent souples et la prothèse (ou implant) ne se sent pas. Il existe des implants de différentes tailles et formes.

Le choix de l’implant va se faire au cours de la consultation en fonction des désirs de la patiente mais aussi en fonction de sa morphologie.

La mise en place de l’implant laisse une petite cicatrice (4-5 cm) cachée dans le pli sous-mammaire, autour de l’aréole ou sous l’aisselle.

L’hypertrophie mammaire est une pathologie extrêmement fréquente qui concerne tant les jeunes filles que les femmes en période de ménopause.

Parfois c’est après la grossesse et l’allaitement que la poitrine s’alourdit et devient gênante. Dans tous les cas, une glande mammaire trop volumineuse peut occasionner des douleurs dorsales, des problèmes cutanés ou simplement une gêne pour s’habiller ou pour faire du sport.

L’opération de réduction mammaire consiste à enlever l’excédent de glande et de peau et à remodeler un sein de taille et de forme harmonieuse.

Cettte intervention dure entre 2 et 3 heures et se pratique sous anesthésie générale avec une hospitalisation d’un ou deux jours.

Elle laisse une cicatrice autour de l’aréole, une cicatrice verticale au-dessous de l’aréole et parfois une cicatrice dans le pli sous-mammaire.

Les suites opératoires sont peu douloureuses, marquées par des ecchymoses. Les fils sont enlevés après 2 ou 3 semaines.