Réduction mamaire

L’hypertrophie mammaire

L’hypertrophie mammaire est une pathologie fréquente qui peut concerner tant les jeunes filles que les femmes plus âgées. Parfois c’est après la grossesse et l’allaitement que la poitrine s’alourdit et devient gênante.

Dans tous les cas, une glande mammaire trop volumineuse peut occasionner des douleurs dorsales, une gêne pour s’habiller ou pour faire du sport, ainsi qu’un sentiment de mal-être ou des complexes.

L’opération de réduction mammaire consiste à enlever l’excédent de glande et de peau et à remodeler un sein afin qu’il soit en harmonie avec le reste du corps.

L’intervention s’effectue sous anesthésie, dure environ 2h, ne nécessite pas de drain et permet le retour à la maison le lendemain.
Le port d’un soutien-gorge de contention 24/24h pendant 4 à 6 semaines est obligatoire.
Les cicatrices sont autour de l’aréole, verticalement jusqu’au pli sous mammaire et parfois également dans le pli sous-mammaire réalisant ce qu’on appelle une cicatrice en T.

En résumé

 

La réduction mammaire :

Intervention sous anesthésie générale

Pas de drains

Douleurs post-opératoires bien jugulées par des antalgiques simples

Quelques oedèmes et ecchymoses possibles mais résultat visible immédiatement

Fils résorbables, cicatrices très discrètes après quelques mois

Douche autorisée dès le 2eme jour post-op.

Convalescence d’une semaine, selon le métier; 4 à 6 semaines sans sport.

Consultation de contrôle post-opératoire à 1 semaine, à 1 mois puis à 3, 6 et 12 mois.

Port d’un soutien-gorge de contention 4 à 6 semaines post-op.

Résultat visible immédiatement, mais définitif après environ 3 mois.

Cette intervention permet au final de retrouver une poitrine jeune, naturelle, avec un joli galbe, et de rétablir l’harmonie du corps ce qui permet de se sentir à nouveau bien dans son corps et sa féminité.

Date:

18 janvier 2021

Categories: